FANDOM


Trunks

Trunks du futur (未来のトランクス, Mirai no Torankusu) apparaît dans le manga Dragon Ball et les séries animés Dragon Ball Z et Dragon Ball Kai. Il est né en 766 de sang mêlé, mi-Terrien mi-Saiyajin, son père est Bejīta et sa mère est Bulma. Le monde présent dans lequel évolue le jeune Trunks (Histoire 1) a été altéré par les venues de Trunks (celui-ci) et de Cell. Par ailleurs, dans le monde présent Trunks est radicalement différent de celui qu'il est dans ce monde futur. Ce Trunks apparaît pour la première fois dans le chapitre 330 du manga, où il arrive du futur pour donner un médicament à Son Gokū et le prévenir de l'arrivée des cyborgs. Au passage il bat Freeza et son père et modifie le cours de l'Histoire. Son histoire personnelle et celle de son monde futur sont par la suite relatées dans le chapitre extra ~Trunks The Story~ (Bangai Hen) publié dans le tome Tankôbon 33 et réédité dans le Kanzenban (Perfect Edition) volume 34. Cette histoire sera ensuite adaptée en téléfilm, sous la forme du TV Special 2.

Particularités :Edit

Il a pour hobbies le bricolage de machines. Ses plats favoris sont les bentō et les plats à emporter et son véhicule favoris est bien sûr la Time Machine.

Personnalité :Edit

Le fait qu'il évolue dans un monde apocalyptique et qu'il n'a jamais connu son père (mort alors qu'il n'était encore qu'un bébé) en fait un garçon très prudent et sérieux à la foi, contrairement au Trunks du monde présent (Histoire 1) qui est plus matérialiste et égoïste. Trunks redoute énormément la force des cyborgs, qu'il déteste. Il est très respectueux envers sa mère et son maître et ami, Son Gohan. Lorsqu'il fait face aux cyborgs il se bat avec toute sa rage, hérité de son monde futur, où il a perdu son père, son maître et les amis de Gokū qu'il n'a jamais connu. La première fois qu'il rencontre Son Gokū, il est surpris de voir que sa mère n'avait pas exagéré alors qu'elle ne tarissait pas d'éloges en parlant de Gokū. Il sera également surpris par la rencontre avec son père, qu'il découvre pour la première fois, ou encore lorsqu'il découvre N°19, N°20 et N°16 qu'il ne connaissait pas.

Lorsque Piccolo s'uni avec Kami-sama (Dieu) il est également stupéfait de voir que le pouvoir du Super Namekkuseijin dépasse à ce point celui d'un Super Saiyajin. A de rares occasions, Trunks devient suffisant et hérite de la fierté de son père, comme lorsqu'il dépasse celui-ci en puissance et se transforme en Super Saiyajin Dai 3 Dankai pour affronter Cell. Lorsqu'il se rend compte de son erreur et de sa faiblesse, il perd de sa vanité. Comme son père il ne supporte pas sa faiblesse (pour des raisons évidentes liées à son triste monde futur) et caresse l'envie de devenir plus fort. Mais dans son cas, être plus fort signifie pouvoir protéger la Terre. A la différence de son père ou de son alter ego du monde présent, le Trunks du futur est très poli et parle très souvent de manière soutenu avec ses aînés en version originale.

Apparence physiqueEdit

1
Il mesure 170 cm pour 60 kg. Tout comme les autres Z Senshi, il est plutôt sculpté et après son passage dans la salle de l'esprit et du temps il apparaît un peu plus grand en taille. Il a hérité du même type de cheveux que sa mère, ainsi que de ses yeux bleus. Il hérite en revanche des rictus de son père. Lorsqu'il apparaît pour la première fois il a les cheveux courts. A sa sortie de la salle de l'esprit et du temps, ses cheveux sont longs et attachés en arrière. Avant le début du Cell Game sa mère se proposera de les lui couper, mais après qu'il soit retourné une nouvelle fois dans la salle de l'esprit et du temps (seul cette fois) en vue du Cell Game, ses cheveux ont repoussés, et il ne les tient plus attachés. Pour son départ, après la mort de Cell, il s'est de nouveau coupé les cheveux.
2
A son arrivée dans le présent il apparaît avec une veste en jeans portant le logo de Capsule Corporation, un T-Shirt noir, un pantalon gris et des bottes jaunes. Il lui arrive également de porter une veste bleue dans le chapitre consacré à son monde futur. Pour son entrée dans la salle de l'esprit et du temps, Trunks portera une tenue de Saiyajin conçue par Bulma, identique à celle que porte son père, Bejīta. Contrairement aux autres Saiyajin, on ne l'a jamais vu avec une queue dans le manga.


Différences avec son alter-ego du présentEdit

5
Il existe de nombreuses différences entre le Trunks du futur et celui du présent. Le fait est qu'ils n'évoluent pas dans les mêmes conditions. Le Trunks du futur grandit dans un monde hostile, où la Terre est ravagée par les cyborgs. Il a perdu son père trop jeune pour l'avoir vraiment connu, a reçu les enseignements de son ami Son Gohan et vit seul avec sa mère au siège de la Capsule Corporation, dans la Capitale de l'Ouest. Dans le monde présent, Trunks grandit également au même endroit, mais le fait que la Terre ne soit pas ravagée par les cyborgs change tout, puisqu'il profite des enseignements et des influences de son père, de la fortune de sa mère et de ses grands-parents qui font partie des plus grandes fortunes de la Terre, et jouit d'une amitié avec Son Goten, qui n'existe pas dans le futur alternatif de l'autre Trunks.


BiographieEdit

6
Né en l'an 766, il grandit dans un monde où la Terre est ravagée par les cyborgs N°17 et N°18. A l'époque où l'on fait la connaissance du jeune Trunks, les trois quarts de la population mondiale a été décimée. Dans ce futur alternatif, Trunks et Gohan sont plus faibles que dans le monde présent, du fait qu'ils n'ont pu s'entraîner en compagnie des autres guerriers de la Terre, et ne sont par exemple jamais passés par la salle de l'esprit et du temps. Dans cette époque, Gokū est mort d'une maladie cardiaque contagieuse six mois avant l'arrivée des cyborgs. La totalité des guerriers Z (hormis Gohan) est tué durant la bataille contre les cyborgs qui eut lieu en 767. Son Gohan devient par la suite le mentor de Trunks et lui enseignera comment devenir un Super Saiyajin. A de nombreuses reprises il sera confronté aux cyborgs en compagnie de Gohan. Mais ce dernier finira par se faire tuer par les cyborgs en l'an 780. Bulma achève la construction de la Time Machine trois ans plus tard et propose à Trunks de retourner dans le passé dans le but de donner un médicament à Son Gokū (un traitement ayant été trouvé dans le futur) et de l'avertir de l'arrivée des cyborgs en 767.


7
Trunks arrive donc en l'an 764 à l'aide de sa Time Machine, soit trois années avant l'apparition des cyborgs et se défait de Freeza et son père, dévoilant ainsi aux Terriens sa force de Super Saiyajin. Après avoir éliminé Freeza et Cold, il fallut patienter une heure avant que Gokū n'arrive sur Terre à l'aide du Pod Spatial emprunté aux Ginyû Toku Sentai. Durant ce laps de temps, Trunks ne cesse d'observer son père qu'il n'avait jamais vraiment vu, ce qui ne manque pas d'énerver le prince des Saiyajin. Trunks fait également face aux nombreuses questions des guerriers mais ne révèlera rien avant l'arrivée de Gokū, à qui il apprend justement qu'il est le fils de Bulma et de Bejīta et qu'il ne naîtra que dans 2 ans, soit en l'an 766. Il remet à Gokū le médicament nécessaire à sa survie et lui explique la situation dans son monde futur avant de repartir.


8
Trunks revient dans le présent 3 ans plus tard, alors que le combat fait rage entre Piccolo et N°20. Il découvre alors des androïdes, très différentes des cyborgs qu'il connait. Il révèle alors aux autres guerriers qu'il ne s'agit pas des adversaires qu'il s'attendait à voir débarquer. Bulma qui arrive au même moment, aperçoit N°20 et découvre alors qu'il s'agit du Dr. Gero. Elle apprend à Trunks et aux autres la localisation de son laboratoire, suite à quoi nos amis se lancent à la poursuite du savant qui a fui dans l'espoir d'activer les cyborgs N°17 et N°18. Trunks tente tant bien que mal de convaincre Bejīta de ne pas engager le combat contre les cyborgs et tente même d'empêcher l'activation de l'androïde N°16 par N°17 et N°18. Mais malgré ses efforts, il ne put empêcher son réveil...


9
Il assiste alors à la défaite de Bejīta contre N°18 et engage le combat, mais est facilement vaincu par les cyborgs tout comme le reste des guerriers présents, en dehors de Kuririn. Ce dernier donnera ensuite des Senzu à ses amis, ce qui leur permettra de récupérer. Trunks se rend alors compte que les cyborgs de ce monde sont plus redoutables encore que ceux de son futur alternatif. Il avoue qu'ils pouvaient rivaliser avec ceux de son avenir, mais finissaient pas perdre car les cyborgs sont dotés d'une énergie perpétuelle. Mais ils sont totalement impuissants devant ceux du présent. Devant ces mots Bejīta, humilié par sa défaite face au cyborg N°18, part seul de son côté et Piccolo quant à lui part en direction du palais de Kami-sama dans le but d'effectuer la réunification.
10
Suite à cette débâcle, Trunks part en compagnie de Kuririn chercher Gokū pour le mettre à l'abri à Kame House, car les cyborgs sont déjà partis à sa recherche. En route ils apprennent par Bulma qu'un paysan a trouvé un engin semblable à la machine à voyager dans le temps de Trunks dans la montagne d'une région de l'Ouest. Trunks découvre alors qu'il s'agit en effet de sa Time Machine en se rendant sur les lieux et découvre en même temps la coquille vide d'un monstre l'ayant emprunté pour arriver 1 an avant Trunks dans le passé, soit en 763. De retour à Kame House, Trunks apprend qu'il se passe quelque chose d'anormal dans la ville de Ginger Town, où les habitants disparaissent étrangement sans laisser la moindre de trace.


11
Soucieux de savoir ce qu'il se trame, il part donc pour Ginger Town, ville qui se situe non loin de l'endroit où la seconde Time Machine a été découverte, en compagnie de Kuririn. Arrivé sur les lieux il découvre Piccolo, qui a fusionné avec Kami et est devenu un Super Namekkuseijin, faisant face à un monstre venu du futur ; Cell. Profitant de l'arrivée de Kuririn et Trunks, Cell en profite pour s'enfuir à l'aide d'un Taiyôken qui aveugle tout le monde. Piccolo qui a affronté le monstre et qui a réussi à lui soutirer des informations essentielles, apprend alors aux autres que Cell est en réalité un cyborg créé par le docteur Gero à partir des cellules de Gokū, Bejīta, Piccolo, Freeza et son père et qu'il a besoin de se nourrir de l'énergie vitale des humains pour devenir plus puissant, mais que son objectif principal est d'absorber les cyborgs N°17 et N°18 afin d'évoluer vers sa forme parfaite.


13
Alors que nos amis hésitent quant à savoir quel adversaire éliminer en premier pour garantir la sécurité de la Terre, Bejīta annonce qu'il va dépasser le stade de Super Saiyajin et s'en va de son côté. Trunks et Kuririn retournent ensuite au laboratoire du docteur Gero pour éliminer Cell dont ils viennent d'apprendre l'existence. Par chance ils découvrent des plans de modification concernant le cyborg N°17, qu'ils pourront exploiter. Trunks et Kuririn détruisent ensuite le labo et réduisent l'embryon de Cell à néant. Avec ça, ils sont au moins certains que Cell ne naîtra jamais dans cette époque. Suite à cela, Trunks part à la rencontre de Bejīta dans l'espoir de s'entraîner avec lui. 3 jours plus tard, les guerriers Z empruntent un avion de Bulma pour traquer Cell qui cache son Ki lorsqu'il attaque ses victimes. Pendant ce temps, Gokū se réveille de son malaise cardiaque et vient à la rencontre de Bejīta et Trunks, il leur apprend alors l'existence de la salle de l'esprit et du temps et leur propose d'y entrer pour y effectuer un entraînement d'un an qui équivaudrait à un jour sur Terre. Bejīta accepte, et y entre avec son fils Trunks. Lorsqu'ils ressortent le lendemain, Trunks a pris un an et a dépassé le niveau de Super Saiyajin tout comme son père. Tous deux partent à la rencontre de Cell qui a absorbé N°17 et accompli une mutation.
14
Bejīta transformé en Super Saiyajin Dai 2 Dankai (deuxième étape du Super Saiyajin) ridiculise littéralement Cell avant de lui laisser une chance d'absorber N°18 pour acquérir plus de force, sans quoi, le combat n'aurait pas d'intérêt pour lui. Trunks tente de l'en empêcher mais Bejīta s'en prend alors à son fils et aide Cell à absorber N°18. Cell obtient finalement sa forme parfaite et défait Bejīta, le laissant inconscient. Trunks, alors prit de colère se transforme alors à la troisième étape du Super Saiyajin, le Super Saiyajin Dai 3 Dankai et annonce à Cell qu'il va le tuer. Il en profite pour charger Kuririn d'emporter Bejīta loin de la zone de combat.
15
Sûr de lui, Trunks est conscient que son potentiel de combat surpasse celui de Cell à ce moment, mais perd rapidement de sa vanité lorsqu'il prend conscience qu'il ne parvient pas à toucher son adversaire. Cell lui révèle alors que sa transformation et sa force son certes impressionnantes, mais que ça ne lui permettra pas de le battre, pour la simple et bonne raison que ce corps aux muscles développés le rend plus lent et que la force, seule, ne lui permettra pas de remporter le combat. Sous le choc devant cette réalité, Trunks abandonne le combat de demande à Cell de lui donner le coup de grâce.


Mais Cell s'y refuse et décide de demander à Trunks comment il a fait pour acquérir tant de puissance en si peu de temps. Trunks ne répond pas, et le monstre décide alors de laisser le temps aux guerriers de la Terre de progresser en annonçant qu'il organise un tournoi d'arts martiaux dans les prochains jours. Cell quitte ensuite Trunks sur une déclaration qui le plonge dans la terreur. Quelques jours plus tard Cell annonce au monde entier la date, l'heure et le lieu où se tiendra son tournoi, le Cell Game. Durant le laps de temps de 10 jours avant le début du Cell Game, Trunks rentre de nouveau dans la salle de l'esprit et du temps, mais cette fois il y entre seul.
17

Trunks VS Cell Jrs

Le 26 mai 767 à midi le Cell Game débute et Son Gokū ouvre le bal contre Cell, avant d'abandonner et d'envoyer Gohan se charger du monstre. Durant le combat Cell pond plusieurs créatures appelées Cell juniors, qui attaquent les guerriers venus assister au Cell Game.Trunks se transforme en Super Saiyajin, mais le combat est difficile car les monstres n'ont aucun problème à rivaliser avec Bejīta, Trunks et Piccolo. Fort heureusement Gohan devient Super Saiyajin 2, surpasse Cell et les élimine tous. Mais dans un excès de confiance il n'élimine pas Cell... Ce dernier profite de l'occasion pour tenter de se faire exploser avec la Terre, mais Son Gokū utilise le Shunkan Idô (déplacement instantané) pour se téléporter avec le monstre sur la planète de Kaiô et périt avec lui. Alors que nos amis reprennent leurs esprits, un nuage de fumée apparaît et un Kikôha lancé du bout des doigts par Cell transperce Trunks et le tue. Par la suite, Gohan, aidé par l'esprit de son père, parviendra à repousser le Kame-Hame-Ha de Cell et à l'éliminer.
18

Trunks tué par Cell.

Trunks est ressuscité par les Dragon Balls dans la journée et apprend qu'après sa mort Bejīta est devenu fou de rage et a attaqué Cell de toutes ses forces pour venger son fils. Cette information ravis Trunks, qui savait bien au fond de lui que son père tenait à lui malgré tout. Le lendemain ont lieux les funérailles de Gokū et Trunks repart pour son monde futur à bord de la Time Machine. Il fait ses adieux à ses amis et les remercie de lui avoir permis d'acquérir le pouvoir de se débarrasser des cyborgs.
19

Trunks ressuscité par Shenron

De retour dans son époque, Trunks élimine définitivement les cyborgs N°17 et N°18, rétablissant du même coup la paix sur Terre. Trois ans plus tard, Trunks, au courant que dans un des futur alternatif Cell l'a tué pour emprunter sa Time Machine et revenir en l'an 763, il l'attend et l'attire dans un endroit désert pour l'affronter. Il s'en débarrasse facilement et sauve ainsi son époque et d'autres d'un avenir sombre.



Dans la série animéeEdit

L'apparition de Trunks
Trunks dbz 119
Dans l'anime Dragon Ball Z, Trunks apparaît à la toute fin de l'épisode 119, dans un suspense insoutenable, alors qu'il découpe les hommes de Freeza qui s'apprêtaient à aller tuer tous les Terriens. Il ponctue d'ailleurs son arrivée d'un "Omae-tachi wo Koroshi ni Kita" お前たちを殺しに来た (Je suis venu vous tuer!). Dans les crédits de l'ending, le générique de fin, le doubleur original de Trunks, Kusao Takeshi est associé à un "Mystérieux jeune garçon" (Nazo no Shônen). C'est bien évidemment le seul épisode avec le 120 où Trunks est crédité de la sorte, puisqu'à cette époque on ne savait pas encore qui il était réellement.


Son Gokū n'est pas le seul Super Saiyajin !


Snapshot20090807071946
Dans l'épisode 120 justement, Trunks se transforme en Super Saiyajin devant Freeza, et devient ainsi le deuxième Super Saiyajin à apparaître dans la série Dragon Ball Z. Cet épisode 120 est par ailleurs cultissime, à commencer par le fait que la transformation de Trunks est accompagnée du thème "Battle Point Unlimited" (de MONOLITH) qui n'apparaît que deux fois dans la série, et les deux fois dans cet épisode!!! D'autre part, lorsque Trunks devient Super Saiyajin la transformation semble progressive et ses cheveux passent du violet clair au jaune fluo, avant de devenir blonds. Ensuite, Kusao Takeshi le Seiyû de Trunks réalise l'une de ses meilleures performances sur ce rôle, qu'il voulait absolument incarner! Il a révélé avoir lu Dragon Ball en manga et avoir passé le casting pour le personnage de Trunks (qu'il a décroché) car il voulait absolument le jouer! Et pour finir, c'est avec l'épisode 44, le seul épisode de la série Dragon Ball Z à avoir été sous la direction du grand Nakatsuru Katsuyoshi pour ce qui est de l'animation! [voir la vidéo ]

Trunks quitte la série pour un moment dans l'épisode 122, mais revient dans l'épisode 131.


Le cauchemar de Bejīta

Snapshot20091014221239
Dragon Ball Z épisode 124, Bejīta fait un cauchemar dans lequel apparaît Trunks en compagnie de Son Gokū. Ce cauchemar a lieu après que Trunks soit retourné dans son futur après avoir rapporté le médicament à Gokū. A cette époque Bejīta est fou de rage de ne pas être devenu un Super Saiyajin, et caresse l'envie de dépasser Gokū et "le mystérieux jeune garçon" qui, eux, sont parvenus à ce stade. Dans ce cauchemar, Bejīta est confronté à la puissance des deux Super Saiyajin contre lesquels il ne peut rivaliser malgré ses efforts. Dans ce passage inédit au manga, et donc exclusif à l'anime, Trunks apparaît comme un rival pour Bejīta, qui ignore alors sa réelle identité... [voir la vidéo]


Les pensées de Trunks

Snapshot20100505222009
Dans l'anime il arrive que Trunks se perde dans ses pensées, démontrant un passé et une existence tourmentée. L'anime retranscrit d'ailleurs très bien l'horreur de son futur alternatif. Ainsi dans l'épisode 139, Trunks se perd dans ses pensées alors qu'il parle à ses amis, et nous offre le second thème musical qui lui est associé, à savoir "Mind Power...Ki..." qui se glisse sur des images d'un futur dévasté, rempli de pauvres gens n'ayant plus de toits pour s'abriter. Il lui arrive la même chose dans l'épisode 160, où pendant que Cell accompli sa transformation, Trunks imagine un futur dévasté par Cell, semblable à son monde de terreur. Dans l'épisode 164, alors qu'il combat Cell sous la forme d'un Super Saiyajin Dai 3 Dankai, il nous offre en avant-première des images de son futur alternatif où il affronte les cyborgs N°17 et N°18 en compagnie de Son Gohan. Dans cet épisode, le passé de Trunks nous est en partie révélé, de même que celui de Cell. D'un point de vu scénaristique c'est un épisode très riche.


Comment Trunks devient un Super Saiyajin

Snapshot20091013073245
Contrairement au manga où Trunks est déjà devenu un Super Saiyajin accompli lorsque Son Gohan perd la vie, dans l'anime, et plus particulièrement dans le TV Special 2, Trunks ne devient vraiment un Super Saiyajin que lorsqu'il découvre le corps inerte de Gohan sous la pluie, tué par les cyborgs... Il se met alors à pleurer toutes les larmes de son corps, larmes qui se mélangent à la pluie et surtout à sa colère, qui le fait subitement changer d'état et finalement devenir un Super Saiyajin! Dans ce téléfilm très bien ficelé, Son Gohan ne cessait de lui répéter que c'est la colère qui ferait de lui un Super Saiyajin...


Son alter ego adulte dans Dragon Ball GT

Snapshot20091013001650
Dans la série Dragon Ball GT, le Trunks de l'Histoire principale apparaît très différent de celui qu'il était dans le manga ou l'anime Dragon Ball Z. Dix années se sont écoulées depuis que Gokū a quitté le Tenka Ichi Budôkai en compagnie d'Uub, et Trunks est devenu le président de la Capsule Corporation. Malgré cela il n'a pas perdu son côté espiègle et s'enfui par la fenêtre secrète de son bureau dès qu'il en a l'occasion. Seulement, il est beaucoup moins vaniteux et matérialiste qu'il ne l'était autrefois. Côté caractère il est même devenu très proche de son alter ego du futur. Il n'appelle par exemple plus son père "Papa" パパ (En français dans le texte dans la version originale japonaise) comme il le faisait dans le manga de Toriyama, mais l'appelle maintenant "Tôsan" 父さん (qui signifie "Papa" en Japonais) comme Trunks du futur. Qu'est-ce qui a provoqué ce changement chez le Trunks du monde présent? Serait-ce dû au fait qu'il a désormais 28 ans et qu'il s'est assagi ?


Autres apparitions dans l'animeEdit

Dragon Ball Z TV Special 2 : Zetsubô he no Hankô!! Nokosareta Chô Senshi · Gohan to Torankusu

Le second téléfilm lui est consacré et retranscrit le chapitre extra ~Trunks The Story~ (Bangai Hen) publié dans le tome Tankôbon 33 et réédité dans le Kanzenban (Perfect Edition) volume 34. Contrairement au manga, où il est déjà un Super Saiyajin, Trunks ne devient un Super Saiyajin qu'après la mort de Son Gohan dans ce téléfilm. Cet épisode spécial nous raconte le passé de Trunks, et ce qui l'a amené à retourner dans le passé pour changer l'Histoire.


Dragon Ball Z : Kyokugen batoru !! San Dai Sûpâ Saiyajin

Trunks apparaît dans trois films Dragon Ball Z. Le premier est le 7ème film tiré de la série, sorti le 12 juillet 1992 au Japon. Dans ce film il vient en aide à Gokū dans le combat contre les nouveaux androïdes créés par l'ordinateur du docteur Gero.


Dragon Ball Z : Moetsukiro!! Nessen, Ressen, Chôgekisen!!

Sa seconde apparition a lieu dans le 8ème film DBZ, sorti le 06 mars 1993 au Japon. Alors qu'un Saiyajin nommé Paragus convainc Bejīta de le suivre, Trunks part également pour la "nouvelle planète Bejīta" pour tenter de le ramener. Mais il ne se doute pas qu'il aura à affronter le légendaire Super Saiyajin. Durant son combat, Trunks se transforme en Super Saiyajin et fait littéralement exploser sa veste lors de sa transformation.


Dragon Ball Z : Ginga Girigiri !! Bucchigiri no Sugoi Yatsu

Sa dernière apparition au cinéma se fait dans le 9ème film de la série sorti le 10 juillet 1993, qui se déroule après la mort de Cell. Dans ce film Trunks est revenu du futur pour prévenir ses amis du présent qu'il a réussi à se débarrasser des cyborgs N°17 et N°18. Il participe au championnat des arts martiaux organisé par Gyôsan Manê et doit affronter Bôjack et ses hommes. Dans ce film Trunks arbore une tenue originale, en effet sa veste déchirée au niveau des épaules a été réalisée spécialement pour ce film.


Dragon Ball Z ~Gaiden~ Saiyajin Zetsumetsu Keikaku

Trunks apparaît également dans les OAVs tirées d'un jeu vidéo du même nom, sorties en 1993. Il vient en aide à Gokū et ses amis après s'être sauvé en tant que bébé, puis il combat les créatures du Dr. Raichî protègent les machines diffusant le Destron Gaz, avant d'affronter le guerrier fantôme à l'effigie de Freeza en fin de première OAV. Dans la seconde OAV il part sur la planète sombre (Ankoku Wakusei) en compagnie des guerriers Z et affronte le Dr. Raichî et sa création, Hacchihyack.


Les principales techniques de TrunksEdit

Trunks utilise un panel assez important de techniques dans le manga, mais aucune n'est nommée. La plupart des noms de ses techniques proviennent donc en grande partie des jeux vidéo Dragon Ball.


Burning Attack : Bāningu Atakku (バーニング・アタック)Edit

Burning attack
Il s'agit de la toute première technique qu'utilise Trunks dans le manga et l'anime. C'est aussi sa technique la plus célèbre. Pour réaliser cette attaque, Trunks exécute une série de mouvements hyper rapides, avant de placer ses deux mains côtes à côtes, joignant les pouces et index, formant un Hexagone. De ses mains sort une boule d'énergie (Kikôha) qui s'abat rapidement sur l'ennemi. Le réel pouvoir de cette attaque est inconnu. Cette technique est présente dans les jeux vidéo Dragon Ball "Gaiden Saiyajin Zetsumetsu Keikaku" sur Famicom et les premiers "Super Butôden" sortis sur Super Famicom. Dans les jeux 3D récents, cette technique est combinée avec les mouvements que l'on prête à l'attaque baptisée "Shining Sword Attack". Dans la série des jeux de Dimps "Dragon Ball Z (Budokai)" sortis sur PS2 et GC, cette attaque a un énorme impact sur l'adversaire et créée un large champ d'énergie autour de la zone d'impact. Dans les jeux vidéo "Dragon Ball Z Sagas" et la série des "The Legacy of Goku", cette technique ne représente qu'un faible souffle d'énergie. Cette idée de puissance est certainement soutenu par le fait que dans le manga et l'anime Freeza esquive facilement cette technique (c'était d'ailleurs ce que souhaitait Trunks) en ajoutant "Ce n'est pas avec ce genre de technique que tu m'auras"...


Burning Storm : Bāningu Sutōmu (バーニング・ストーム)Edit

Cette technique utilisée dans la série des jeux vidéo "Dragon Ball Z Sparking!" renommée "Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi" en Europe et aux USA, est semblable à celle qu'il utilise contre les cyborgs dans le TV Special 2, juste après avoir exécuté le "Buster Cannon." Cette attaque est une pluie continue de Kikôha (boules d'énergie) qu'il est difficile à esquiver.


Buster Cannon : Basutā Kyanon (バスター・キャノン)Edit

Le nom de cette attaque provient de la série des "Dragon Ball Z (Budokai)" de Dimps. Dans le jeu vidéo cette attaque est semblable à celle que Trunks exécute contre les cyborgs N°17 et N°18 dans le TV Special 2, à la différence qu'elle est de couleur violette et blanche, et plutôt bleutée dans le téléfilm. Cette attaque s'exécute en joignant les deux mains. Elle se manifeste sous l'aspect d'une vague d'énergie continue.


Finish Buster : Finisshu Basutā (フィニッシュ・バスター)Edit

Finish buster
Depuis 1993, les premier "Super Butôden" (Super Famicom) ou encore "Gaiden Saiyajin Zetsumetsu Keikaku" sur Famicom, la technique finale de Trunks porte cette appellation. Elle est reprise dans la quasi-totalité des jeux vidéo autour de Dragon Ball depuis cette époque. Il s'agit de l'énorme Kikôha que lance Trunks sur son père pour l'empêcher de laisser Cell absorber le cyborg N°18 dans le manga et l'anime. Trunks joint les mains en avant et forme une sphère d'énergie qui, une fois lancée, apparaît comme une énorme vague de Ki. A noter que dans le manga où cette technique ne porte pas de nom, cette attaque ne se manifeste pas sous forme sphérique. Selon les jeux vidéo où elle apparaît, elle est de couleur différente, parfois bleue, parfois jaune. La façon de l'exécuter reste sensiblement la même. A savoir que dans le manga et l'anime Trunks joint les mains en avant pour lancer son Kikôha, alors que les jeux ajoutent souvent une concentration d'énergie en levant les mains au ciel.


Heat Dome Attack : Hitto Dōmu Atakku (ヒット・ドーム・アタック)Edit

Heat dome attack
Il s'agit de l'attaque ultime que Trunks utilise pour éliminer définitivement Cell dans le manga et l'anime rebaptisé par les jeux vidéo. A l'origine, le "Finish Buster" faisait office d'attaque ultime dans les jeux, et on considère que le mouvement de concentration du Ki en levant les bras en l'air, tire son origine de l'attaque qu'il utilise ici dans le manga. La différenciation entre ces deux techniques mortelle est donc toute récente, et doit son existence au fait que dans les jeux "Dragon Ball Z Sparking!/Budokai Tenkaichi) sur PS2, cette attaque porte le nom de "Heat Dome Attack". Elle est également reprise dans "Super Dragon Ball Z" (PS2) et "Dragon Ball Z Burst Limit" (PS3/XBOX 360). Lorsqu'il utilise cette attaque dans le manga, Trunks s'entoure d'un immense dôme de Ki, et lance une immense vague d'énergie en direction de Cell qui était en train de préparer un Kame-Hame-Ha, et qui disparaît, réduit en cendres sans avoir eu le temps de riposter.


Lightning Sword Attack : Raitoningu Sōdo Atakku (ライトニング・ソード・アタック)Edit

Technique qu'utilise Trunks uniquement dans les jeux vidéo. Dans "Dragon Ball Z Sparking! Meteor" (Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 3), c'est une des techniques qu'exécute Trunks avec son épée. Elle consiste à envoyer des rayons d'énergie depuis le tranchant de l'épée à toute vitesse. Chaque lame d'énergie frappe l'adversaire de plein fouet.


Masenkō : Masenkō (魔閃光)Edit

Masenkou
Dans le 8ème film Dragon Ball Z, Trunks exécute un Mansekô avec Son Gohan contre le légendaire Super Saiyajin Broly. Mais cette attaque simultanée n'aura aucun effet contre lui. Ce n'est pas par hasard que Trunks exécute cette technique avec Gohan, puisque dans son futur alternatif, ce dernier est son maître et ami. Il est donc fort possible qu'il lui ait enseigné le Masenkô. C'est d'ailleurs une information livrée dans le jeu vidéo "Dragon Ball Z Sparking! Meteor". On y apprend dans la base de données que Gohan lui a enseigné cette technique.


Shining Sword Attack : Shainingu Sōdo Atakku (シャイニング・ソード・アタック)Edit

Shining sword attack 7
Ce nom existe depuis "Dragon Ball Z Idainaru Dragon Ball Densetsu", jeu sorti en 1996 et 1997 sur Playstation et Sega Saturn. Dans ce jeu il s'agissait d'un coup d'épée tranchant, dont le rush était calqué sur l'attaque de Trunks contre Freeza. Dans le manga et l'anime, Trunks tire un "Burning Attack" au sol de sorte à ce que son adversaire (Freeza) esquive et le surprend par un saut et le coupe en deux, avant de le couper en morceaux et de l'achever avec un puissant Kikôha qui le réduit en cendres. Ce nom "Shining Sword Attack" est ensuite reprit dans la série des "Sparking!/Budokai Tenkaichi", mais prise séparément elle n'inclu toujours pas la partie où Trunks lance son "Burning Attack". Dans la série des "Dragon Ball Z (Budokai)" sortie sur PS2, cette attaque été appelée "Burning Slash". Dans "Dragon Ball Z Sparking! Meteor" renommée "Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 3" chez nous, la distraction que fait Trunks avec son "Burning Attack" est remplacée par un coup de pied périlleux.


Sonic Sword Attack : Sonikku Sōdo Atakku (ソニック・ソード・アタック)Edit

Il s'agit d'une des attaques de Trunks dans le jeu vidéo "The Legacy of Goku II". Trunks concentre de l'énergie dans son épée avant d'envoyer une vague de Ki pouvant tout détruire sur son passage.


Formes et transformationsEdit

Super SaiyajinEdit

Sūpā Saiyajin (スーパーサイヤ人)

Ssj
Il apparaît sous cette forme la première fois dans le chapitre 331 (Tankôbon 28, Kanzenban 23) face à Freeza et son père, qu'il élimine très facilement. C'est, après Gokū, le second personnage à apparaître en Super Saiyajin dans le manga. Dans l'anime, et le TV Special 2, Trunks ne devient un Super Saiyajin qu'après la mort de Son Gohan, qui déclenche chez lui un état de colère et de chagrin qu'il n'avait jamais connu jusqu'alors. Dans le manga, alors que Gohan était encore en vie et entraînait Trunks, celui-ci était déjà devenu un Super Saiyajin.


Deuxième étape du Super SaiyajinEdit

Sūpā Saiyajin Dai 2 Dankai (スーパーサイヤ人第2段階)

Ssj dai 2 dankai
Stade atteint par Trunks dans la salle de l'esprit et du temps. En français, ce stade s'appelle littéralement "Deuxième étape du Super Saiyajin". Après sa défaite contre les cyborgs N°17 et N°18, Trunks entre dans la salle de l'esprit et du temps en compagnie de son père, Bejīta. Il en ressort un jour plus tard (alors qu'un an s'est écoulé dans la salle) devenu plus puissant et part affronter Cell avec son père. Mais Bejīta ne compte pas le laisser intervenir et engage le combat contre Cell, alors à sa deuxième forme, et le défait facilement...Trop facilement à son goût, puisqu'il décide de laisser une chance à Cell de trouver N°18 pour atteindre sa forme parfaite et enfin avoir droit à un combat digne de ce nom. Mais Trunks, plus raisonnable, conscient de l'horreur que font vivre les cyborgs dans son futur, décide d'intervenir et d'empêcher Cell d'absorber N°18. C'est alors qu'il se transforme en Super Saiyajin Dai 2 Dankai comme son père et se rue sur Cell. Mais Bejīta lui met des bâtons dans les roues et laisser finalement Cell absorber le cyborg.


Troisième étape du Super SaiyajinEdit

Sūpā Saiyajin Dai 3 Dankai (スーパーサイヤ人第3段階)

Ssj dai 3 dankai
Stade atteint par Trunks grâce à son entraînement dans la salle de l'esprit et du temps. Il s'agit là de la troisième étape du Super Saiyajin. Elle se caractérise par une masse musculaire impressionnante et un potentiel de combat hors du commun...dépassant de loin Cell à sa forme parfaite. Trunks se transforme ainsi lorsque son père, Bejīta, tombe inconscient face à Cell. Il laisse exploser sa colère et annonce à Cell qu'il va le tuer. Trunks était certes plus fort que Cell, mais cet excès de confiance l'a perdu, puisqu'il n'avait pas tenu compte du fait que cette transformation consommait trop d'énergie et que sa vitesse de déplacement avait beaucoup diminué à cause du poids accru des muscles. Gokū qui atteint également ce stade s'en rend compte tout de suite, et admet que le simple stade de Super Saiyajin est en tout point préférable à cette transformation pour un combat.


Super Saiyajin 2Edit

Sūpā Saiyajin 2 (スーパーサイヤ人2)

Trunks n'atteint jamais ce stade dans le manga et l'anime. Néanmoins cette transformation lui a été ajoutée uniquement dans les jeux vidéo "Dragon Ball Z (Budokai) 2 & 3" sortis su Playstation 2 et Nintendo Game Cube.


Super Saiyajin 3Edit

Sūpā Saiyajin 3 (スーパーサイヤ人3)

Trunks n'atteint jamais ce stade dans le manga et l'anime. Néanmoins, il apparaît sous cette forme dans la série des cartes et des jeux arcade Dragon Ball Heroes.


Informations complémentairesEdit

Signification du nom Edit

Le nom de Trunks en version originale Japonaise est "Torankusu" トランクス (Prononcez "Tolann'kssu"). Ce nom signifie littéralement "caleçon" en Japonais. Tout comme les autres membres de sa famille maternelle, il porte un nom de sous-vêtement.


Âges et époquesEdit

Lorsqu'il suit l'entraînement de Son Gohan et que ce dernier est tué par les cyborgs N°17 et N°18, Trunks est alors âgé de près de 14 ans. Trois années plus tard, à 17 ans, il prend la Time Machine pour la première fois et arrive dans le passé pour donner un médicament à Son Gokū. Sachant qu'il a passé près de 2 ans dans la salle de l'esprit et du temps au total, il a probablement 19 ans métaboliquement parlant lorsqu'il élimine définitivement les cyborgs dans son époque. Et ce n'est que plus de trois ans plus tard qu'il élimine Cell qui vient de naître dans son époque et recherchait à s'emparer de la Time Machine de Trunks car il ne trouvait pas les cyborgs N°17 et N°18...


L'épée de TrunksEdit

Snapshot20091013080435
Dans l'anime, on apprend que l'épée que Trunks possède lui a été remise par Tapion. En effet, l'épée que détient l'habitant de la planète Konattsu apparaissent dans le 13ème film Dragon Ball Z est identique à celle que Trunks du futur porte. A la fin du film, Tapion qui s'est attaché au jeune Trunks, lui remet son épée. Cette information est reprise dans les bases de données des personnages des jeux vidéo "Dragon Ball Z Sparking!/Budokai Tenkaichi". Il est important de préciser que les films ne peuvent se replacer précisément dans la chronologie du manga, car ils contiennent tous des incohérences niveau temporel.


Les conséquences de la survie des cyborgsEdit

Snapshot20090814163935
Dans l'Histoire principale Trunks échoue dans son but d'éliminer les cyborgs N°17 et N°18, car ceux-ci se révèlent finalement pas aussi nuisibles pour l'avenir de l'Histoire principale que dans son époque alternative. L'anime Dragon Ball GT exploite une des conséquences de la survie de N°17, avec la création d'un clone de celui-ci, qui, depuis l'Enfer où il a été créé, réussi à le manipuler pour finalement fusionner avec lui et former Super N°17. Super N°17 sera anéanti par Gokū aidé de N°18, et fera disparaître le cyborg N°17 à jamais.



Thème musical récurrent Edit

Ultimate battle 22
Depuis "Ultimate Battle 22" sur Playstation, Trunks a eu droit à "Hikari no Will Power" comme thème musical associé. Chaque personnage à un thème lui correspondant dans les premiers jeux de combats sur consoles. Dans la série des Super Butôden, Trunks en avait un autre, mais moins culte. Celui-ci est bien particulier puisqu'il est repris dans plusieurs jeux, et même adapté en chanson, chantée par Kageyama Hironobu. Il est donc récurent. "Idainaru Dragon Ball Densetsu" ou "Final Bout" ne dérogent pas à la règle en proposant évidemment "Hikari no Will Power" (composée par Yamamoto Kenji) comme musique principale du Trunks du futur. La version chantée apparaît d'abord dans l'OST du jeu "Dragon Ball Final Bout", puis dans le box "Complete Song Collection vol. 4" (CD 3), et dans la dernière compile en date "Chôzenshû" (CD 9). La version instrumentale de cette version est quant à elle disponible dans le CD "Dragon Ball Z Game Music Seisei-Hen", contenant entre autre les thèmes du jeu Hyper Dimension. Pour finir la version que vous pourrez entendre ci-dessous, qui est exactement celle que l'on entend dans les jeux (l'originale en somme) est uniquement trouvable dans l'OST du jeu "Ultimate Battle 22.


Réflexions intéressantesEdit

Il est intéressant de noter que les deux personnages n'ayant pas été tués par les cyborgs dans le futur alternatif de Trunks (Gokū et Trunks) sont ceux qui sont justement décédés durant le Cell Game dans l'Histoire principale. Trunks est aussi le seul guerrier Z n'ayant jamais penché pour le côté obscur dans sa vie. En effet, contrairement à Kuririn, Yamcha, Ten Shin Han, Chaozu, Piccolo et Bejīta qui apparaissent d'abord dans le manga comme des rivaux de Son Gokū, ou des méchants, Trunks est du bon côté depuis sa toute première apparition.


Référence notable à Trunks du futurEdit

Nakamura hiro
Dans la série télévisée Américaine "Heroes" (NCB), Nakamura Hiro (中村広), un jeune Japonais qui a la capacité courber le continuum espace-temps (ce qui lui donne accès à la fois au voyage dans le temps et à la chrono kinésie), voit son alter ego du futur venir lui transmettre un message. Ce Hiro arrivant d'un futur apocalyptique pour ramener un message destiné à changer le futur et portant une épée dans le dos est un petit clin d'œil au Trunks du futur apparaissant dans Dragon Ball. Plus encore, le personnage de Hiro semble être un fan du manga Jojo's Bizarre Adventure. Nakamura Hiro est incarné par l'acteur Masi Oka.

Autres apparitions (supports divers)Edit

Jeux vidéoEdit

  • Dragon Ball Z: Gaiden Saiyajin Zetsumetsu Keikaku (Famicom)
    * Dragon Ball Z: Super Butôden (Super Famicom)
    * Dragon Ball Z: Super Butôden 2 (Super Famicom)
    * Dragon Ball Z: Super Butôden 3 (Super Famicom)
    * Dragon Ball Z: V.R.V.S (Arcade)
    * Dragon Ball Z: Shin Butôden (Sega Saturn)
    * Dragon Ball Z: Ultimate Battle 22 (Playstation)
    * Dragon Ball Z: Idainaru Dragon Ball Densetsu (Playstation/Sega Saturn)
    * Dragon Ball: Final Bout (Playstation)
    * Dragon Ball Z: Shin Saiyajin Zetsumetsu Keikaku -Chikyû Hen- (Playdia)
    * Dragon Ball Z: Shin Saiyajin Zetsumetsu Keikaku -Uchû Hen- (Playdia)
    * Dragon Ball Z: The Legacy of Goku II (Gameboy Advance)
    * Dragon Ball Z: Taiketsu (Gameboy Advance)
    * Dragon Ball Z: Buyuu Retsuden (Mega Drive)
    * Dragon Ball Z: Bukû Tôgeki /Super Sonic Warriors (Gameboy Advance)
    * Dragon Ball Z: Bukû Ressen /Super Sonic Warriors 2 (Nintendo DS)
    * Dragon Ball Z: Shin Budokai (PSP)
    * Dragon Ball Z: Shin Budokai - Another Road (PSP)
    * Dragon Ball Z: Sagas (Playstation 2)
    * Dragon Ball Z: / Budokai (Playstation 2/Game Cube)
    * Dragon Ball Z: / Budokai 2 (Playstation 2/Game Cube)
    * Dragon Ball Z: / Budokai 3 (Playstation 2)
    * Dragon Ball Z: Sparking! / Budokai Tenkaichi (Playstation 2)
    * Dragon Ball Z: Sparking! Neo / Budokai Tenkaichi 2 (Playstation 2/Wii)
    * Dragon Ball Z: Sparking! Meteor / Budokai Tenkaichi 3 (Playstation 2/Wii)
    * Dragon Ball Z: Inifinite World
    * Dragon Ball Z: Burst Limit (Playstation 3/XBOX 360)
    * Super Dragon Ball Z (Playstation 2)
    * Battle Stadium D.O.N (Playstation 2)
    * Jump Ultimate Stars (Nintendo DS)
    * Dragon Ball: Online (PC Windows)
    * Dragon Ball: Raging Blast (Playstation 3/XBOX 360)
    * Dragon Ball: Raging Blast 2 (Playstation 3/XBOX 360)
    * Dragon Ball: Ultimate Blast (Playstation 3/XBOX 360)


Réunissez-vous !! Le monde de GokūEdit

Trunks apparaît également dans le jeu interactif sorti avec le Terebikko sous forme de VHS en 1992. Son titre, Dragon Ball Z Atsumare !! Gokū Wārudo (あつまれ!! 悟空ワールド), se traduit par "Réunissez-vous !! Le Monde de Gokū". Il y accompagne Gokū et ses amis avec sa Time Machine, participe au quizz et affronte Cell lorsque celui-ci apparaît.


Mangas diversEdit

Dragon BallxOne Piece Cross Epoch.

Dans ce Cross Over mélangeant les univers de Dragon Ball et de One Piece réalisé par Toriyama Akira et Oda Eiichirô, les deux auteurs respectifs de ces œuvres, Trunks apparaît dans le vaisseau de Bejīta.

DoublageEdit

Au Japon : Kusao Takeshi (草尾毅)Edit

AZ08 - Takeshi Kusao
Né le 20 novembre 1965 à Saitama, il a débuté sa carrière en 1987 dans le film Akira. En 1990 il tente une carrière de chanteur dans un registre J-Pop. Dans Dragon Ball il double aussi bien Trunks enfant que Trunks adulte. Ses rôles notables en matière d'anime sont : Jun (Ai Monogatari), Kai (Akira), Kōichi/Babel II (Babel II), Azuma Tetsuya/Casshan (Casshan), Mao (Code Geass - Hangyaku no Lelouch), Krad (D.N.Angel), Zhi-Jun Wei (Darker Than Black), Ballistamon et Aonuma Kiriha (Digimon Xros Wars), Ichimonji Gō (Getter Robo Go), Fukamachi Shō/Guyver (Kyōshoku Sōkō Guyver), Dororo (Keroro Gunsō), Parn (Lodoss Tō Senki), Lamune et Lamuness (NG Knight Lamune & 40), Hazuki (Ginga Eiyū Densetsu), Kohza et Jaguar D. Saulo (One Piece), Woonan enfant (One Piece The movie), Zap (One Piece Special 2), Muchigorō (One Piece film 6), Coco (Precure All Stars DX), Katori Ishimatsu (Ring ni Kakero), Wolf Nachi (Saint Seiya), Capricorn Shura (Saint Seiya : Meiō Hades), Kōgaiji (Saiyuki), Saionji Kyōichi (Shōjo Kakumei Utena), Sakuragi Hanamichi (Slam Dunk), Phoenix (Super Bikkuriman), Cless Alvein (Tales of Phantasia), Moteuchi Yōta (Video Girl Ai), Sanada Ryo (Yoroiden Samurai Troopers), Adol Christen (Ys)...


En France : Mark LesserEdit

Mark lesser
Né le 23 juillet à Neuilly-sur-Seine (France), Mark Lesser est un comédien français spécialisé dans le doublage des films et des productions non francophones. Il est également le frère du comédien et scénariste spécialisé au doublage, David Lesser. On connait surtout la voix de Mark pour ses rôles dans les séries télévisées Américaines comme par exemple : Nicholas Brendon/ Alexander Harris (Buffy contre les vampires), Johnny Depp/Tom Hanson (21 Jump Street), Matt LeBlanc/Joey Tribbiani (Friends) ou encore Sasha Mitchell/James Beaumont Ewing (Dallas), entre autre...



Aux Etats-Unis : Eric Vale Edit

Eric vale
Christopher Eric Johnson de son vrai nom, aussi connu sous les noms d'Eric Johnson ou encore "Alpha Lagrange" est un comédien de doublage Américain né le 28 avril 1974 à Dallas, au Texas. Il travaille de manière générale dans le milieu du doublage (script, enregistrements) pour la société FUNimation. En dehors de Trunks dans les doublages Dragon Ball Z de FUNimation, ses rôles majeurs en matière d'anime sont : Arystar Krory 3ème (D-Gray-man), Oji Karasuma (School Rumble) et Tobari Durandal Kumohira (Nabari no Ô). Il incarne actuellement le cuisinier Sanji dans l'immense série One piece en version Américaine. Il arrive qu'Eric Vale soit crédité sous le nom d'Eric Johnson.

Il est aussi ADR Director, Script et Head Writer.



AutresEdit

  • Doublage de Vancouver (US/Canadien - Doublage Ocean Dub) : Alistair Abell
    * Doublage Allemand : Sebastian Schulz
    * Doublage Brésilien : Marcelo Campos
    * Doublage Italien : Simone D'Andrea
    * Doublage Latino Américain : Sergio Bonilla & Óscar Flores (DBZ Film 8)
    * Doublage Portugais : Henrique Feist

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.